L’auteure et journaliste Mélanie Loisel, une voix au service des femmes moins privilégiées

Par Nathalie Paquin

L’auteure et journaliste Mélanie Loisel tiendra une conférence intitulée « Plus que des mots », dans le cadre de la série « Conversation avec… », le 26 novembre à la bibliothèque de Saint-Lambert. La jeune femme y parlera entre autres du cheminement qui l’a amené à écrire son plus récent livre « Ma réserve dans ma chair, L’histoire de Marly Fontaine », paru aux Éditions Fides en 2017.

« À force de voyager dans le monde, de se retrouver dans des pays en développement, la première chose qui nous frappe, c’est la condition de certaines de ces femmes, tout le travail à faire pour atteindre une certaine égalité. Quand t’es une femme, tu ne peux pas être insensible. C’est très troublant de se retrouver devant des femmes qui n’ont pas eu la même chance, le même contexte privilégié que toi. C’est confrontant», explique d’emblée Mélanie.
Prêter sa plume pour donner la voix.

Devant ce constat désarmant, la jeune femme s’est posée la question à savoir ce qu’elle pourrait faire pour ces femmes. « Devant l’ampleur des défis, on peut se sentir inutile… Puis, je me suis dit : mon talent, c’est d’écrire, établir des contacts. Dans toutes mes activités, j’ai voulu donner une voix au service de ces femmes », poursuit-elle.
Donner un voix, c’est ainsi que le projet d’un livre sur le parcours écorché d’une jeune femme autochtone s’est esquissé, puis élaboré, pour voir le jour l’an dernier. Un livre où l’auteur laisse entièrement la parole à Marly, une artiste autochtone de 28 ans qui se raconte. « J’ai donnée la voix à Marly dans le livre, moi j’ai seulement prêté ma plume… Son histoire est universelle. »

Autre constat déstabilisant : celui de réaliser que l’on connaît souvent bien mal ses propres voisins. « Je suis originaire de Fermont, dans le Nord québécois, et même si j’ai parcouru le monde, je ne connais même pas les gens à côté de moi. Il faut établir une meilleure communication avec le peuple autochtone. Apprendre à les aider sans leur dire quoi faire. » dit Mélanie.

La conférence est organisée par le Musée de la Femme et l’Association des Femmes diplômées universitaires de la Montérégie (AFDU) Montérégie.

Lundi 26 novembre à 19h30, Bibliothèque, arts et culture, 490, avenue Mercille, Saint-Lambert

Photo : Mélanie Loisel et Marly Fontaine (Photo : Jacques Nadeau)

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.