Deux jeunes stagiaires au Point Sud

Texte : Noémie Itoua et Laurie-Anne Leblanc – Photo : Pierre Turbis

Depuis plusieurs d’années, je répète à tout le monde que le journalisme est de loin le métier le métier le plus extraordinaire qui soit. En ce jeudi 19 avril 2018, j’ai eu le privilège de partager ma passion avec deux jeunes filles, Noémie Itoua et Laurie-Anne Leblanc, qui ont participé à deux entrevues dont elles ont tiré les articles qui suivent. Merci à ces deux jeunes stagiaires

Pierre Turbis

Tommy Théberge, élu municipal raconte sa passion de servir

Par Noémie Itoua

Lors de cette rencontre, M.Théberge nous a expliqué quelles aptitudes il faut avoir pour être un conseiller municipal. Selon lui, la passion est ce qui nous pousse à développer nos compétences dans ce qu’on entreprend. Étant lui-même un grand passionné, il nous décrit son travail comme étant des plus diversifiés « Chaque journée est différente. Il y a plusieurs rôles dans la politique : d’abord aider le citoyen et répondre à ses besoins », explique-t-il. Monsieur Théberge ne véhicule aucun préjugé, il s’intéresse au point de vue des citoyens et va même jusqu’à cogner à leur porte!

Quelle inspiration de voir un homme aussi passionné! Il donne envie de s’intéresser à la politique! « La politique concerne toutes les personnes habitant dans la communauté. Nous avons tous des valeurs à mettre en pratique, qui vont contribuer à bâtir une meilleure société. »

De plus, il veut que la population prenne davantage conscience que les décisions politiques ont plusieurs impacts sur la communauté et qu’elle nous atteint tous. Il a donné un conseil pour que les jeunes de notre génération connaissent plus d’informations de bases sur la politique. Son idée est que les jeunes fassent des recherches sur des sites internet. Ainsi, les jeunes auront plus de connaissances et pourront partager leurs opinions. Il ajoute qu’en s’impliquant, ces derniers pourront changer les choses afin de résoudre de nombreux problèmes sociaux en mettant à l’œuvre leur créativité. Effectivement, nous devrions réfléchir attentivement à ce que nous pourrions faire pour notre communauté et en être fier parce que petit à petit en élaborant toutes nos idées nous pourrons faire la différence puisque nous avons l’opportunité de nous prononcer et faire changer les choses ! «En explorant, nous apprenons à aimer le monde. Il faut rester positif pour évoluer et surtout avoir de la culture », conclut le conseiller municipal.

 

Une ressource essentielle pour la communauté, La maison de la paix

Par Laurie-Anne Leblanc

Deuxième rencontre à l’ordre du jour, nous nous sommes rendus à l’organisme communautaire «La Maison de la Paix». La directrice générale, Danielle Lussier, nous a chaleureusement accueillis pour nous faire part de la mission de l’organisation et nous raconter un peu de son histoire.

La maison d’accueil a fait ses débuts en 1996, alors que la maison était dédiée aux adolescents en difficulté. Par la suite, de fil en aiguille et par leur travail ardu, ils se sont agrandis et développés pour avoir aujourd’hui quatre bâtiments. Ils possèdent au total plus d’une trentaine de logements! « Mes plus grandes fiertés par rapport à l’organisme sont notre agrandissement au fil des ans et les nombreuses réussites» évoque madame Lussier. En effet, La Maison de la Paix ouvre ses portes à de nombreux jeunes qui se retrouvent dans différentes situation difficiles. Nous parlons ici de toxicomanie, violence, prostitution et j’en passe.

Ces jeunes âgés de 14 à 35 ans, hommes ou femmes, sont pris en charge et suivis selon leurs besoins personnels et en ressortiront avec le meilleur que l’on puisse leur offrir. Avec l’excellent travail des employés, l’association a un taux élevé de réussite et permet à es jeunes de les outiller, de développer une estime de soi, une autonomie, de la responsabilité, bref, d’entrevoir une vie meilleure en société. Cet après-midi a été très enrichissant et j’ai été heureuse de pouvoir en savoir plus sur ce genre d’organisme parce qu’après tout, sans eux, nous serions privés d’importants membres de notre communauté!

(Sur la photo : le conseiller municipal Tommy Théberge, Noémie Itoua et Laurie-Anne Leblanc)

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.