La Ville de Saint-Lambert relance un dialogue constructif dans le dossier du bruit du parc Jean-Drapeau

Reconnaissant l’enjeu important que représente le bruit du parc Jean-Drapeau pour la qualité de vie des citoyens de Saint-Lambert, le maire Pierre Brodeur, avec l’appui de l’ensemble de son conseil municipal, souhaite relancer les échanges constructifs entre les parties concernées.

C’est dans cet esprit qu’il a rencontré le 15 janvier dernier des représentants d’Evenko pour discuter des spectacles à venir l’été prochain et des moyens possibles pour atténuer leur impact sonore. Les représentants d’Evenko ont démontré une compréhension pour ce problème et se sont engagés à informer à l’avance la Ville de Saint-Lambert des spectacles et à y assurer un contrôle serré.

« Nous sommes optimistes face à l’ouverture manifestée par Evenko et leur ouverture à discuter de cet enjeu de façon constructive et respectueuse. Nous espérons que ses représentants transposeront cette volonté dans leurs actions autant à court terme qu’à plus long terme et considéreront la Ville de Saint-Lambert comme un partenaire de succès », a mentionné le maire Brodeur.

Poursuivant ses démarches, le maire a aussi rencontré le 23 janvier, la ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Isabelle Melançon, et la députée de Laporte, Nicole Ménard, pour discuter de ce dossier. Ce premier contact fut une occasion de faire un état de situation et d’échanger harmonieusement sur cet enjeu important pour les Lambertois.

« Nous sommes très heureux que suite à cette rencontre, la ministre et la députée ont manifesté leur intention de se joindre à nous en reconnaissent que le bruit généré par les spectacles est une nuisance et que, dans ce sens, le bruit est un contaminant. L’intervention de la députée de Laporte est très appréciée et facilitera sans aucun doute les échanges avec le gouvernement pour faire cheminer ce dossier », a poursuivi Pierre Brodeur.

Le maire de Saint-Lambert se montre optimiste pour l’avenir de ce dossier : « Depuis 2007, la Ville de Saint-Lambert a toujours privilégié une approche de bon voisinage dans ce dossier et j’ai moi-même l’intime conviction qu’un dialogue est préférable à des démarches judiciaires. La situation actuelle et l’écoute que j’ai perçues des acteurs dans le dossier jusqu’à présent m’encouragent fortement à penser que nous pourrions en arriver, de façon concertée, à une solution durable, satisfaisante et économique pour toutes les parties ».
Le maire Brodeur ajoute qu’une rencontre avec son homologue de Montréal, la mairesse Valérie Plante, et les représentants du parc Jean-Drapeau, est prévue prochainement. Le maire s’engage à faire rapport aux citoyens de tout développement futur dans ce dossier.

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.