Tournée de la députée de Taillon, Diane Lamarre, et ses collègues Dave Turcotte, député de Saint-Jean, et Sylvain Pagé, député de Labelle, sur l’état du système de santé au Québec

Texte et photo : Pierre Turbis

Un trio de députés du parti Québécois, dont fait partie la député de Taillon, Diane Lamarre, a entrepris une grande tournée afin d’exposer les propositions de leur formation politique en matière de santé. Point Sud a rencontré madame Lamarre la semaine dernière à ce sujet.

« À notre avis, les soins de santé doivent demeurer accessibles à tous les québécois et en tout temps. En 2015, les Libéraux avaient promis que d’ici la fin de 2017, 85% des québécois auraient accès à un médecin de famille. Ce taux est de 65% en Montérégie. Avouons que nous sommes loin des belles promesses », affirme-t-elle avec dépit.

« Il y a bien sûr des effets sur la santé de la population mais personne à Québec ne semble se soucier des effet d’une telle situation. Il faut décloisonner les emplois et permettre à des gens compétents de contribuer dans le respect de leur expertise. Il faut que la formation de chacun soit reconnue » , ajoute-t-elle.

Pour Diane Lamarre, le système de santé public doit demeurer un pilier de l’équité sociale. « Quand on considère que sans justice sociale, il ne peut y avoir de paix sociale, on réalise à quel point il est essentiel que touts aient accès aux soins dont ils ont besoin. »

« Nous sommes plus que jamais convaincus qu’il faut soutenir les organismes communautaires en rehaussant leur financement à la mission. Il faut investir dans la prévention et les saines habitudes de vie. Il faut investir massivement et de façon urgente en soutien à domicile. »

« Nous croyons enfin qu’il faut augmenter le soutien aux proches aidants et revoir l’organisation des soins en équipe et le mode de rémunération des médecins. »

Diane Lamarre précise qu’il n’est pas question pour elle de critiquer le travail du personnel soignant, dont le dévouement et la compétence sont impressionnants, mais bien de voir à leur fournir des conditions de travail mieux adaptées.

En terminant, madame Lamarre mentionne qu’elle se réjouit de l’annonce récente d’un investissement supplémentaire qui permettra l’ajout de 3 nouveaux véhicules ambulanciers dans l’agglomération de Longueuil. « Il y a aura davantage d’ambulances plus proches des gens partout à Longueuil, ce qui signifie un accès et une sécurité accrue dans notre région. »

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.