Directrice du Regroupement des centres de la petite enfance de la Montérégie, Claudette Pitre-Robin reçoit la médaille de l’Assemblée nationale

Texte : Pierre Turbis – Photo : Bureau de la députée Martine Ouellet

Depuis plus de 40 ans, madame Claudette Pitre-Robin défend avec passion le bien-être et le respect des tout-petits. Pour souligner son immense apport à la cause des enfants et mettre en évidence l’impact qu’elle a eu sur le déploiement de la politique familiale québécoise, le 7 septembre dernier, la députée Martine Ouellet lui a remis la médaille de l’Assemblée nationale. Dans le cadre de son « 4 à 6 » marquant la rentrée, la députée Ouellet a tenu à exprimer sa reconnaissance envers le travail de Claudette Pitre-Robin, qui œuvre au sein du RCPEM depuis 1976.

Aujourd’hui directrice du Regroupement des centres de la petite enfance de la Montérégie (RCPEM), Madame Pitre-Robin a participé à la création du Regroupement provincial des services de garde en octobre 1977 et a assumé de 1985 à 1995 la présidence de Concertaction interrégionale des garderies du Québec (CIRGQ), devenu Concertaction interrégionale des CPE du Québec (CIRCPEQ) en 1997. Elle a été membre du conseil d’administration et du conseil exécutif de l’Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE) de 2003 à 2013 et a siégé sur de nombreux comités touchant la petite enfance et les services de garde.

En plus de son travail au RCPEM, madame Pitre-Robin a rempli de nombreuses fonctions, dont plusieurs, comme bénévole. De plus, elle est membre du conseil d’administration de l’Association québécoise pour la santé mentale des nourrissons (AQSMN), du conseil d’administration et de l’exécutif du Chantier de l’Économie Sociale et du conseil d’administration et du conseil exécutif de l’Association Pikler Internationale.

Reconnue pour la sincérité et l’intégrité de son engagement, Claudette Pitre-Robin a contribué à l’avancement de la cause des femmes, des enfants, des familles et du Québec tout entier. Elle a toujours défendu la qualité des services de garde ; d’ailleurs, elle a été l’auteure de la partie du rapport Osons la solidarité qui, au Sommet sur l’économie et l’emploi en 1996, a proposé la création des centres de la petite enfance. Elle a enfin joué un rôle actif dans l’émergence et le déploiement de la politique familiale québécoise.

Tant en Montérégie, qu’au Québec et même en Europe, Claudette Pitre-Robin est reconnue pour ses talents et ses qualités : engagement, intelligence, intégrité, combativité, ténacité, expérience, sagesse et fidélité.

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.