« Le Diable est dans les détails », un spectacle fabuleux proposé par les Saltimbanques du 450

Texte : Pierre Turbis – Photo : Théâtre du 450

Ils sont jeunes, ils sont beaux, ils sont talentueux. Chaque été, ils habitent les places publiques de la région avec une nouvelle œuvre originale qu’ils offrent comme un cadeau à la population. Ils sont les Saltimbanques du 450.

Cette année, ils proposent un conte-comédie librement inspiré de la légende de la chasse-galerie, dont le propos est plus actuel que jamais. Qu’arrive-t-il quand on est prêt à tout pour atteindre son but? Jusqu’où est-on prêt à aller pour conquérir le cœur de sa belle? Peut-on être de taille contre le diable lui-même? Car il ne faut jamais oublier que Le Diable est dans les détails…

Avec un humour et un enthousiasme contagieux, les Saltimbanques font revivre l’histoire de ces braves bûcherons prêts à marchander avec le Diable pour retrouver leurs proches, sans se soucier des conséquences funestes qui pourraient en découler.

Théâtre musical inspiré du folklore québécois, Le Diable est dans les détails se démarque par un texte très drôle et des chansons, le tout interprété avec brio. Le spectacle sera présenté deux ou trois fois par semaine jusqu’au 24 août prochain. Il suffit de consulter le calendrier des représentations sur le site www.theatredu450.ca.

Le Diable est dans les détails est une création de Vincent Pascal et Samuel Bleau, dans une scénographie d’Aurélie Marcoux. Le spectacle met en vedette Yann Aspirot, Jean-Robert Bonneau, Andréanne Daigle, Camila Forteza, Émanuel Frappier et Gabrielle Poulin.

C’est un rendez-vous tout au cours de la belle saison…

 

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.