Une invitation aux femmes à prendre leur place sur la scène politique

Texte et photo : Pierre Turbis

Le 22 juin, une soixantaine de femmes de la Montérégie, dont la moitié ont été ou sont élues en politique municipale ou souhaitent l’être, ont participé à une activité de réseautage placée sous le thème « Parité et femmes en politique municipale ». Organisée par la Table de concertation des groupes de femmes de la Montérégie, le Centre des femmes de Longueuil, le Réseau des élues municipales de la Montérégie et l’Union des municipalités du Québec, cette rencontre visait à encourager les femmes à briguer les suffrages aux élections municipales de cet automne.

Mesdames Suzanne Roy, mairesse de Sainte-Julie, et Esther Salomon, ancienne conseillère municipale à Châteauguay, y ont offert des témoignages inspirants sur leurs expériences respectives. « Je vous souhaite toutes d’avoir la piqûre de la politique. Entourez-vous du bon monde et armez-vous de votre gros bon sens, et vous verrez que vous pourrez améliorer la vie de votre population », a lancé madame Roy.

De son côté, la jeune Esther Salomon a raconté à quel point elle a été inspirée par les actions de la mairesse de Châteauguay, Nathalie Simon. J’ai été élue à 23 ans et j’ai été accueillie et appuyée par une équipe plus expérimentée qui a partagé son savoir avec moi. Il faut des femmes, et pourquoi pas, des jeunes femmes. C’est à vous de prendre la place qui vous revient. »

Pour Sadia Groguhé, candidate à la mairie de Longueuil, il faut intéresser les jeunes filles à la politique. « Le travail doit se faire au sein des écoles pour que les jeunes réalisent à quel point la politique est un monde passionnant. Il faut maintenant mettre en place les mesures qui permettent de concilier la vie de femme, de mère et d’élue. »

Trop souvent, la femme est son pire ennemie en politique. « Nos milieux de vie ne peuvent se limiter à des tuyaux sous l’asphalte. Les femmes doivent être inspirantes et inspirées. Il faut croire en soi et foncer », lance avec enthousiasme Doreen Assaad, candidate à la mairie de Brossard.

Les participantes sont ressorties de cette activité plus que jamais convaincues que la parité et la complémentarité avec leurs collègues masculins sont des éléments essentiels à une politique plus humaine et plus représentative de notre société. C’est à l’atteinte de cet objectif qu’elles ont choisi de travailler.

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.