L’ACERS lutte contre la pauvreté grâce au microprêt et à une approche conseil

Texte et photo : Pierre Turbis

Organisme à but non lucratif, l’Association Communautaire d’Emprunt de la Rive-Sud (ACERS) apporte depuis plus de 15 ans du soutien aux entrepreneurs présentant un projet d’entreprise. Elle offre des conseils et des microprêts, généralement de 5000 $, aux demandeurs de la Montérégie ayant peu ou pas d’accès au financement des institutions financières.

« Nous permettons aux demandeurs de devenir entrepreneurs et, de ce fait, créer leur propre emploi et même, créer quelques emplois supplémentaires par l’embauche d’employés », explique Anne-Marie St-Pierre, directrice de l’organisme.

Elle ajoute que plusieurs arrivent avec un projet plutôt flou qu’il faudra étoffer en rédigeant un Plan de développement stratégique permettant de cibler les objectifs à atteindre et les actions à poser pour y parvenir. « Ma plus grande fierté est de sentir que nous pouvons contribuer concrètement à la réussite de nos clients qui deviennent, dans beaucoup de cas, des partenaires et amis », lance-t-elle avec fierté.

Madame St-Pierre est heureuse de constater le taux de survie des entreprises, qui se maintient à 64 % après 5 ans, comparativement à 34 % pour l’ensemble des entreprises québécoises. Autre raison de se réjouir, l’ACERS obtient un taux de remboursement de ses prêts de 90 %, même si elle œuvre dans un secteur considéré comme étant à risque.

Madame St-Pierre explique principalement ce taux de réussite par l’accompagnement offert aux entrepreneurs. « Il s’agit souvent de valider la démarche, de confirmer la justesse des décisions prises, d’encourager et d’appuyer les efforts de l’entrepreneur. Très souvent, nos clients ont même davantage besoin de conseils que d’argent. De fait, la plupart du temps, ils ont besoin de confiance en eux-mêmes et d’un petit ajustement à leur stratégie de développement, et ils sont prêts à poursuivre leurs activités. »

En poste depuis six ans, Anne-Marie St-Pierre est fière de la crédibilité acquise au fil des années et heureuse de voir ses clients obtenir du succès en affaires. Elle est en outre touchée par la confiance manifestée à l’endroit de l’ACERS. Enfin, elle se réjouit que son organisme soit reconnu comme étant une valeur ajoutée dans la communauté.

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.