Un citoyen invite la Ville de Longueuil à s’engager à protéger les arbres

Texte et photo: Pierre Turbis

À l’occasion de la période de questions du public débutant l’assemblée municipale du 23 août, le Longueuillois Patrick Hivon a interpellé les élus au sujet de l’abattage de chênes matures au 160 et au 150 rue King Edward à Ville LeMoyne par le promoteur immobilier Vivesco dans le cadre d’un projet immobilier.

Selon le citoyen, il est déjà assez pénible de perdre des arbres sous l’effet de l’agrile du frêne, il ne faut pas ajouter à la menace qui pèse sur la qualité de vie à Longueuil. « Il nous semble incroyable que l’administration municipale n’empêche pas ce carnage sans réagir. À ce jour, plusieurs arbres ont déjà été rasés mais à notre avis, le promoteur ne cherche que son profit et ne se préoccupe surtout pas du respect de la nature, »

La conseillère Colette Éthier a répondu que l’entrepreneur a obtenu l’autorisation pour la coupe des arbres si aucune autre solution est possible. « C’est l’entrepreneur qui décide. Il est en règle. »

Rencontré par Point Sud, monsieur Hivon a confié être déçu de l’attitude de la Ville. « Je sens que notre environnement n’est pas protégé par la Ville. Il faut pourtant sauver les arbres qui n’ont pas encore été abattus. Le règlement actuel n’est pas fort, Comment peut-on déterminer à quel moment on a fait tout ce qui est possible pour sauver les arbres? Nous n’avons d’autre choix que de faire confiance aux élus et j’avoue que cela m’inquiète un peu. »

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.