François Morin et la Boîte à Gogosses : la folie, toujours la folie…

Texte : Pierre Turbis – Photo : François Morin

La Boîte à Gogosses, c’est la folie à l’état pur, mais c’est aussi et surtout le rêve de François Morin et de sa douce, Marie-Claude Blanchet. De la Boîte à Gogosses est sorti un spectacle de rue, La famille Chose, qui a charmé les enfants (et tous ceux qui ont su le demeurer).

Grâce à une bourse reçue dans le cadre du Programme pour les arts et les lettres de la Montérégie – agglomération de Longueuil, François et son équipe d’artistes complètement déjantés ont pu travailler à l’adaptation de cette folle aventure, qui passera de la rue à l’intérieur d’un vrai théâtre.

Prolongeant l’expérience, la Famille Chose est de retour dans la pièce La famille Chose et le Cérébrarium. « Essayez donc d’imaginer que c’est l’anniversaire de Papa Chose et que la famille a décidé de lui faire une surprise. Mais bien sûr… rien ne se passe comme prévu! En visitant l’atelier paternel, tout le monde sera coincé dans la génératrice à idée. Arriveront-ils à réintégrer le réel? Qu’est-ce au juste que le réel? Comment mettre un peu de fantaisie dans ledit réel?

À travers l’histoire de cette famille, qui est tout sauf normale, les jeunes apprennent à laisser libre cours à leur imagination.

Quand on parle avec François Morin, on réalise à quel point son choix de vivre de son métier d’artiste est le défi le plus stimulant auquel on puisse rêver. Oser vivre de sa passion, c’est déjà un message plus que positif qui est transmis au jeune public. C’est bien ce que vivent François et ses collègues de la Boîte à Gogosses. C’est d’ailleurs ce qu’il souhaite à tout le monde.

La Famille Chose et le Cérébrarium devrait être prête pour la tournée au printemps 2017…

Laisser un commentaire